Posts Tagged ‘ 2008 ’

* Addis Abeba

Continuons ce petit voyage dans le temps, nous sommes en 2008 désormais et je découvre grâce à la Salamandre la capitale de l’Ethiopie. Encore une autre vision de l’architecture, habitat précaire et échafaudages naturels.

The culture of Ethiopia is very special as it’s the only country in Africa which has resisted all invaders : special calendar, special alphabet, special time and so lovely people! Thanks to Petros and Joeren who shared their knowing to make real this ambitious project of cooperation with Azmari musiciens, the show ‘Ye Essat Abeba’ has been performed in Ethiopia and in France.

Publicités

* Frontières?

Which borders between us?

* L’arbre de la liberté

Claude Acquart avait demandé à BVA (dont je faisais partie) d’habiller un arbre né de son imagination, une alternative aux éternels feux d’artifices du quatorze juillet pour la commune de Grand Charmont (25). Tout un travail a été fait en amont avec les habitants : Je leur avais par exemple proposé de laver le drapeau français avec moi… Le tout a donné un spectacle de 40 minutes, mis en musique par DJ Bouto et son acolyte.

What a gift to create some visuals for this huge sculpture, as I don’t appreciate that much the smooth perfection of a flat cinema screen!

Un extrait vidéo de l’événement est visible ICI

* Cueilleurs de vent

Imaginé par Claude Acquart et mis en scène par le Pudding Théâtre, Cueilleurs de vent est un spectacle déambulatoire plein de poésie. Les projections sont réalisées grâce à deux vidéo-mobiles qui se baladent au sein de la parade et utilisent de multiples supports (création in situ). Pour découvrir la forme dans son ensemble par le regard d’un amateur, c’est par ici

I joined the creation of ‘cueilleurs de vent’ in 2007, suggesting some videos and performing them during this show, here in ‘Chalon dans la rue’

* F.A.C.E.S

Julien Travaillé définit cette proposition comme une expérience de la représentation. Moi c’est le rapport sensoriel et émotionnel à une matière inerte qui m’a interpellé. En effet, ce cube noir (Véronique) est au premier abord une sculpture, mais il s’anime au contact de la présence humaine, aussi bien physiquement que musicalement; les réactions face à cette intervention sont pour le moins surprenantes!

Who could imagine people hugging a big black cube?

Publicités