Archive for the ‘ … PHOTO ’ Category

* Projet T

ProjetT.png

Les terrasses comme espace de création… Parti d’un échange informel, voilà deux ans que 6 regards mettent en commun leurs émotions et leurs projections sur ces espaces privés/publics. Ce sont désormais deux volumes de 80 pages, réunissant textes et images, imprimés en deux couleurs en risographie; les terrasses sont bisontines et le nombre d’exemplaires limités et numérotés de 1 à 100. Vous pouvez les trouver

We have just released a new book around the terraces of Besançon, France; the terraces of cafés are this kind of place : between privacy and public space, and so, it’s a good place to interract with people you don’t know. We were 6 to think, write, take pics, design and print. You may find it there

ProjetT05_800_670.jpg

Publicités

* ¡Cuba à la vista!

CubaGiselleBientôt (du 13 mars au 13 avril) une grande exposition d’affiches cubaines au musée des beaux-arts et d’archéologie de Besançon, vernissage le 12 mars à 18h en présence des artistes. Organisé par Superseñor, cet événement fait partie d’un projet d’échange artistique et culturel qui nous transportait à La Havane en décembre dernier. Rendez-vous au musée pour découvrir en plus des 150 affiches présentées, les photos de Quentin Coussirat, ainsi que mon film-témoignage réalisé lors de notre épopée là-bas.

What a score to silkprint in Cuba, that was fun and rough as you will discover in my short documentary screened at the exhibition ¡Cuba à la vista! in east of France. Welcome there to discover more than 150 cuban posters, from the sixties to today, thanks to Havana Cultura, Régis Leger and to…….. the Club de Amigos del Cartel (CACa)CubaPosters

 

* Ma réalité

besançon

Nature, texture, matière, couleur, lumière, ligne, rythme, température, eau, Doubs, ballade, pensées, partage, souvenir, écho, perspective, regard, projection, écran. Que partageons-nous de la réalité? Nos yeux ne voient pas tous la même chose, ni nos têtes, ni nos cœurs… Mais osons toujours échanger!

I decide to have a walk early morning on this sunny day. The town is just so quiet with its white suit : everything seems redesigned, rethought, recut. I love so much this dreamy atmosphere, discovering my everyday life under a new look. I feel like a child who is looking for the slightest clue of his imaginary story : it speaks of river, color, exchange, memories and reality. We don’t see the same things, neither feel the same, but we dare to share!

* Surprises urbaines

Les deux plasticiens américains programmés à Bien Urbain ont provoqué de vives réactions chez les bisontins! Le festival se prolonge jusqu’au 6 octobre. Cette semaine, rendez-vous tous les jours à 17h place Marulaz (Besançon) pour des performances de Caroline Amoros et le collectif Princesses Peluches.

I just don’t resist to show you the work of Mark Jenkins and Sandra Fernandez in Besançon. They stayed more than 2 weeks and have created 7 sculptures, with the help of a dozen of volunteers.

* de l’affirmation féminine du choix

Les projets avancent et avec eux, les mitraillettes de questions artistiques bien sûr, mais aussi techniques, au niveau de la production ou de la communication. Le curseur corporel se déplace pour trouver le juste équilibre dans l’instant, mais aussi dans la projection de l’instant…

When you are directing and coordinating an artistic project, you spend your time to answer so many questions in so little time! Nothing really new under the sun… Life is choice, even sometimes plenty of choices. But the rythme is just manic for me at the moment! I am glad.

* interpellation

Ballade au centre ville de Montbéliard avec Chloé; en tête, cette frontière entre la ville et la nature : des rencontres improbables, des violences de part et d’autres… Un regard orienté qui permet de transformer sa réalité, à vous de jouer!

I decided to look for pieces of nature in a town of east of France (regarding Apparté’s project), and I discovered there were some funny, some others quite sad or violent (the last picture is a remember of a hailstorm, that made a lot of damages, including to Peugeot, the automotive company settled in the area).

* Addis Abeba

Continuons ce petit voyage dans le temps, nous sommes en 2008 désormais et je découvre grâce à la Salamandre la capitale de l’Ethiopie. Encore une autre vision de l’architecture, habitat précaire et échafaudages naturels.

The culture of Ethiopia is very special as it’s the only country in Africa which has resisted all invaders : special calendar, special alphabet, special time and so lovely people! Thanks to Petros and Joeren who shared their knowing to make real this ambitious project of cooperation with Azmari musiciens, the show ‘Ye Essat Abeba’ has been performed in Ethiopia and in France.

Publicités